Réhabilitation de canalisations

Réhabilitation de canalisations - Antenne de Couëron

 

La finalité de ce projet spécifique était de permettre l’inspection d’une canalisation de transport de gaz DN150. Elle est protégée par un fourreau acier DN400, longeant la départemental 107, majoritairement enterrée et traverse 6 étiers en traversée aérienne.

La proximité directe de la RD107 à hauteur des six étiers, la présence de cours d’eau ainsi que d’une canalisation Air Liquide en parallèle, ont été autant d’éléments s’ajoutant à la complexité technique de ce chantier.

 

Ce projet se déroula conformément aux phases décrites ci-après :

 – Mise en sécurité du tronçon du réseau gaz par l’exploitant GRTGAZ,

– Installation de la logistique de chantier (base de vie, échafaudages à déport négatif offrant une plateforme de travail suspendue au-dessus de l’eau, décaissement éventuel…),

– Terrassement de part et d’autre de la Traversée à l’Air Libre (TAL) en six points,

– Découpe et dépose du béton sur les Piéfort afin de libérer les points d’appuis du fourreau,

– Dépose du brai de houille enrobant le fourreau acier,

– Découpe du fourreau acier sur la totalité de la longueur offrant un accès à la canalisation,

– Dépose du PE enrobant la canalisation,

– Sablage, métallisation et peinture de la canalisation,

– Inspections de la canalisation par GRTGAZ,

– Remblai, remise en état et finitions.

 

Afin de faciliter l’accès à la canalisation, des fouilles ont été terrassées de part et d’autre des étiers. Des échafaudages suspendus ont été montés en déport négatif, permettant de travailler en sécurité, à hauteur de la canalisation et au-dessus de l’eau.

Afin de préserver les écosystèmes et prévenir de tout risque de pollution environnementale, il nous était imposé de rendre la zone de travail étanche, et notamment lors des opérations de casse de brai, sablage & métallisation.

Le fourreau acier servant de protection à la canalisation fut déposé suivant un mode opératoire bien précis, à l’aide d’une CTO (machine de coupe rotative) ainsi que d’une grignoteuse pour les coupes longitudinales. Ces outils présentent l’avantage sécurisant, de réaliser des coupes sans risque d’entrer en contact avec la canalisation gaz. L’enrobage de la canalisation a ensuite été déposé afin de permettre son inspection. Celle-ci a, par la suite, été sablée afin de préparer le tube pour les opérations successives de métallisation et de peinture, étapes indispensables pour garantir la protection de l’acier contre les corrosions.

 

Axel TOMEKPE – Conducteur de Travaux

Menu Artis