Techniques d’enrobage : nous protégeons vos canalisations et tuyauteries

Enrobage par bandes

 

Notre prestation consiste à réaliser de l’enrobage pour obtenir un revêtement anticorrosion selon les prescriptions, techniques et méthodes de pose du fabricant et dans des conditions de sécurité optimale pour nos techniciens qualifiés.

 

 

Nous installons plusieurs types d’enrobages :

  • Bande butyle

Le système de bande butyle permet le revêtement anticorrosion externe pour des canalisations métalliques et des tubes en acier enterrés mais aussi de joints soudés d’assemblage, de tubes pré-revêtus en usine, de cintres et de coudes.  La couleur de la bande anticorrosion est obligatoirement différente de celle de la bande de protection mécanique. Ce système peut être installé sur site ou en atelier.

Les systèmes de bandes butyles sont appliqués à froid et sont composés de 3 éléments :enrobage 2

 – Un primaire d’accrochage,

– Une bande anticorrosion,

– Une bande de protection mécanique.

 

  • Bande « grasse »

Le système de bande grasse permet le revêtement anticorrosion pour les pièces de forme et les coudes sur des canalisations enterrées mais aussi pour des sorties, entrées de sol ou structures extérieures et aériennes. La bande de protection mécanique est obligatoire pour les revêtements sur des structures destinées à être enterrées.

Les systèmes de bandes grasses sont appliqués à froid et sont composés de 2 à 3 éléments :enrobage 1

– Un primaire,

– Une bande anticorrosion,

– Une bande de protection mécanique si nécessaire.

 

  • Polyuréthane liquide

Le revêtement polyuréthane liquide permet la protection anticorrosion de tuyaux en acier, de réservoirs, de robinetteries et de pièces complexes enterrées.

Ce produit est aussi beaucoup utilisé pour la réparation des défauts sur les revêtements anticorrosion en PE (Polyéthylène), PP (Polypropylène), PUR (Polyuréthane) et Epoxy.

Ce revêtement est constitué d’une ou plusieurs couches de résine polyuréthane pouvant être appliquées :

enrobage 3

– Manuellement,

– Par projection,

– Par moulage.

 

 

 

 

La résine se présente sous la forme de deux composants à mélanger : une base et un durcisseur.

La préparation et le contrôle : la préparation est une étape importante et joue un rôle primordial dans l’application du revêtement. Une bonne préparation favorisera la cohésion du revêtement utilisé et garantira la protection anticorrosion de la structure dans le temps.

 

  • La préparation de surface

C’est l’étape n° 1 d’application du revêtement. Elle nécessite un brossage ou un sablage à 100 % de la surface à revêtir afin de se débarrasser des débris de rouille, des incrustations et d’éliminer toutes autres impuretés.

 

  • Contrôle de l’état de surface

La norme NF EN ISO 8501-1 : 2007 définit les règles à respecter pour la préparation de surface ainsi que la rugosité à obtenir une fois la surface préparée. La vérification peut se faire avec différents appareils, aussi bien avec un comparateur viso tactile qu’avec un Rugosimètre.

 

  • Contrôle de l’hygrométrie et de la température

Le revêtement nécessite d’être appliqué avec grande précaution et de prendre bien en compte tous les paramètres tels que l’humidité de l’air, la température à laquelle on se trouve par rapport à celle du point de rosé au niveau de la surface de l’acier et de la température de surface.

La Norme NF EN 12068 définit les règles d’application liées aux revêtements organiques extérieurs pour la protection contre la corrosion des tubes en acier enterrées ou immergés en conjonction avec la protection cathodique.

La vérification peut se faire à l’aide d’appareils tels qu’un thermomètre digital ou un hygromètre.

 

  • L’étape de réception

Afin d’assurer la qualité des opérations d’enrobage, plusieurs contrôles permettront de vérifier la bonne application du revêtement ainsi l’absence de défauts éventuels. Ainsi un contrôle visuel sera, premièrement effectué afin de vérifier l’absence de plis et de bulles ou bien de défauts présents sur le revêtement usine adjacent. Un contrôle de non porosité électrique du revêtement avec un balai électrique de type ELMED Iso test doit permettre de vérifier si la surface a été entièrement et efficacement revêtu et ne laisse passer aucun courant électrique.

Pour s’assurer de la conformité de revêtement par bande butyle, un test d’arrachement est réalisé, à minima, 48h après l’application à l’aide d’un dynamomètre. Un contrôle de l’épaisseur doit être notamment effectué.

La norme ISO 21809-3 : 2016 définit les exigences liées à l’industrie du pétrole et du gaz naturel pour les revêtements externes des conduites enterrées et immergées utilisées dans les systèmes de transport par conduites.

 

 

Pour toutes demandes d’informations ou de devis concernant l’enrobage n’hésitez pas à nous contacter.

 

 

Fabien BERNIER

Assistant commercial

Menu Artis