11/4/2022

Les règles pour bien gérer votre stockage gaz industriel

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte impose peu à peu aux entreprises industrielles d’utiliser les énergies renouvelables. 

Or, que ce soit l’éolien ou le solaire, ces énergies sont intermittentes. Elles ne peuvent fournir une électricité constante. Une solution pour y recourir toute l’année est la maîtrise du stockage de ces énergies. C’est un enjeu clé de ces prochaines années.

Le stockage des énergies comme le gaz, est un levier majeur de la transition énergétique. À ce jour, la façon la plus simple pour ce faire est de stocker le gaz dans des réservoirs souterrains ou comprimés dans des appareils sous haute pression.

Alors précisément, quelle est la réglementation pour le stockage du gaz industriel ? On fait le point dans cet article.

Vous souhaitez plus d'information ?
Contactez-nous !

Réglementation stockage gaz industriel : de quoi parle-t-on ?

Le cadre réglementaire stockage gaz industriel

La législation française et européenne encadre le stockage de gaz industriel dans les entreprises. 

Ces réglementations régissent par exemple la façon dont une bouteille de gaz doit être stockée dans une entreprise. Ou encore plus généralement dans quelles conditions les appareils sous haute pression doivent être entreposés, utilisés et entretenus. 

C’est avant tout une question de sécurité pour les employés et pour l’environnement. 

Ainsi, chaque entreprise ou chantier de tuyauterie industrielle se fait en connaissance des risques de sécurité liés à l’utilisation du gaz industriel. Des mesures de protection doivent être prises pour que les salariés travaillent dans de bonnes conditions.

En interne, ces risques sont présentés et énumérés dans le document unique d’évaluation des risques (DUER). Le document unique est propre à chaque entreprise.

De plus, en matière de réglementation stockage gaz industriel, on peut aussi se référer à l’Ordonnance n° 2011-1922 complétée du règlement (CE) n°1272/2008 modifié, qui pose les instructions pour la mise en marché des gaz et des manipulations de bouteilles de gaz sous pression et leur classification. 

Comment assurer le stockage des énergies dans l’industrie ?

En entreprise comme sur des chantiers, les gaz et fluides sont comprimés avant d’être stockés pour prendre le moins de place possible.

Le stockage du gaz industriel peut se faire de différentes façons, en souterrain ou en aérien

  • En stockant le gaz entre des poches d’eaux pour créer un réservoir naturel étanche, on parle du stockage aquifère
  • En creusant des couches de sel à l’intérieur de cavernes pour y stocker du gaz, c’est ce qu’on appelle le stockage en caverne de sel
  • Le gaz peut aussi être disposé dans des réservoirs de gaz aériens : ce sont des réservoirs cylindriques utilisés pour stocker le gaz à pression atmosphérique
  • Une autre solution consiste à stocker le gaz à pression atmosphérique dans son état liquide. Ainsi, à -161°C, le gaz naturel devient liquide (gaz naturel liquéfié - GNL), il occupe alors moins de volume que dans son état gazeux

💡 À lire aussi : GNV (Gaz Naturel Véhicule) définition et nouvelles perspectives

 

gaz industriel

Quelles sont les règles pour le stockage des fluides ?

Quelle réglementation pour le stockage de gaz industriel ?

Pour être stocké en entreprise, le gaz naturel est la plupart du temps, comprimé et disposé dans des bouteilles de gaz.

La réglementation en matière de stockage du gaz est différente selon chaque type de gaz. Les particularités de chaque type de gaz sont évoquées dans la norme NF EN 1089-3.  Cette norme indique les précautions à prendre pour l’identification et le stockage du gaz.

Ainsi, un système de couleurs a été mis en place pour bien identifier les gaz et comprendre ainsi les risques liés à la manipulation de ceux-ci rapidement. 

Il existe 4 couleurs, peintes sur l’ogive des bouteilles de gaz qui indiquent la toxicité du gaz : toxique et/ou corrosif, inflammable, comburant, inerte. Les bouteilles de butane et de propane sont elles entièrement peintes.

Le stockage des bouteilles de gaz doit se faire en suivant la réglementation Installation Classée pour la Protection de l’Environnement (ICPE) relative au stockage de gaz. Après utilisation, les bouteilles vides sont renvoyées au fournisseur. 

Enfin, les appareils d’utilisation de gaz non étanche de combustion doivent être pourvus d’une aération basse et haute de 50 centimètres carrés de surface. 

Le cas du biométhane

Le biométhane est un gaz renouvelable produit à partir de résidus organiques issus de l'agriculture ou de l’industrie.

Le stockage du biométhane se fait dans les mêmes conditions que le gaz naturel. Et pour cause : le biométhane a exactement les mêmes propriétés que le gaz naturel. On pourra d’ailleurs bientôt stocker le biométhane en souterrain, de la même façon que le gaz naturel.

Les ambitions pour la production du biométhane en France sont de 15% en 2030. Les entreprises peuvent dès à présent l’utiliser dans leur processus de production de la même façon que le gaz naturel. Le biométhane peut aussi être stocké sous forme liquide puis regazéifié pour être injecté dans les réseaux.

H3. Comment stocker l’hydrogène ?

L’hydrogène a un rôle très important à jouer pour les industries. Ce fluide peut être utilisé dans l’industrie dans de nombreux secteurs : chimie, électronique, métallurgie. 

 Elle offre aussi une façon de réduire l’impact d’un parc automobile d’une entreprise par l’intermédiaire des véhicules électriques. 

L’hydrogène peut être stocké en grandes quantités, en cavités salines, notamment. Il est aussi possible de le stocker sous pression. Pour ce faire, l’hydrogène est compressé sous forme de gaz comprimé dans des réservoirs. Ces réservoirs sont conçus pour garder l’hydrogène à haute pression.

Vous souhaitez en savoir plus sur le stockage du gaz industriel ? Artis a mis en place depuis plus de 15 ans une offre portant sur différents fluides comme les gaz spéciaux : gaz naturel, oxygène, hydrogène, azote, hélium, etc. Notre service vous propose des installations fiables et conformes aux réglementations en vigueur pour chacun de ces gaz.

Retrouvez nos derniers articles sur la tuyauterie industrielle