Comment mettre en place un certificat matière ?

Certificat matière

Comment s’assurer de la conformité et de la qualité d’un matériau dans l’industrie de la tuyauterie industrielle ?

Le certificat matière est un outil visant à faciliter les échanges entre fournisseur et entreprise utilisatrice. Ce certificat est en quelque sorte le passeport pour une matière.

Par exemple, un constructeur de tuyauterie industrielle pourra exiger de son fournisseur un  certificat de matière pour une commande de matériaux en PEHD ou l’installation de canalisations enterrées.

Artis, votre spécialiste en tuyauterie industrielle et canalisations enterrées, a l’expertise de la mise en conformité des matières qu’elle utilise.

Alors précisément, comment réaliser un certificat de matière ? Quelles données doit-il comporter et qui doit en valider le contenu ?

Qu’est-ce qu’un certificat de matière ?

Le certificat matière 3.1 ou 3.2 : de quoi parle-t-on ?

Dans le domaine industriel, de nombreuses règles et normes encadrent les échanges ou les obligations des entreprises.

Par exemple, l’activité de tuyauterie industrielle et notamment la mise en service des équipements sous pression, est régie notamment par la Directive européenne DESP.

Toujours dans une volonté de normalisation de l’activité de tuyauterie industrielle à un niveau européen, la norme EN 10204 de Janvier 2005 encadre les documents de contrôle nécessaires de l’activité industrielle.

En effet, les entreprises ont l’obligation de créer et de maintenir à jour des documents de contrôle.

Ces documents de contrôle sont échangés entre un producteur de matière première et un acheteur pour formaliser les commandes et les livraisons.

Le certificat de matière fait partie de ces différents types de documents :

  • l’attestation de conformité de la demande
  • le relevé de contrôle
  • le certificat de réception 3.1 ou certificat de matière 3.1 : ce document permet d’établir la conformité des éléments d’une commande sur un produit livré. Pour ce faire, le document indique les résultats à des tests passés. On doit y indiquer les caractéristiques mécaniques et chimiques du matériau.
  • le certificat de réception 3.2 ou certificat de matière 3.2 : ce certificat est un peu plus strict que le certificat précédent, il s’agit de vérifier la traçabilité d’un matériel et la conformité de sa matière selon les exigences normatives. On doit aussi y indiquer les résultats d’essais.

certificat-matière

Qui sont les acteurs qui éditent des certificats de matière ?

Chaque document de contrôle, dont le certificat de matière, est validé par une personne responsable du côté du producteur de la matière et également du côté de l’acheteur. C’est un rôle qui revient au Service contrôle Qualité.

Une tierce partie (laboratoire extérieur) peut également apposer sa signature dans le cadre d’inspections ou de contrôles externes exigés par les règlements officiels.

Par exemple : une entreprise de tuyauterie industrielle cherche à acheter des tuyaux en acier. Le fabricant d’acier aura l’obligation de fournir des documents de contrôle pour ses tuyaux en acier. Il indiquera tous les tests nécessaires qui attestent de l’authenticité de sa matière.

Les certificats de matière doivent être conservés dans l’entreprise et leur transmission se fait sous forme papier ou électronique.

Dans le cas où un système de management de la qualité a été mis en place chez un producteur de matière, tous les certificats de matière en font naturellement partie.

Certificat de matière : quelles informations doit-il comporter ?

À quoi sert le certificat de matière ?

Le certificat de matière selon la norme NF EN 10204 permet le suivi et le sourçage des éléments qui entrent dans une entreprise. À partir de ce document, on va pouvoir notamment identifier si un producteur dispose d’un système de management de la qualité.

Un tel document est aussi utile pour la garantie de l’origine des matières et les tests réalisés permettent de faire une analyse mécanique et chimique de celles-ci.

Un exemple de certificat de matière

Voici un exemple des informations que les documents de contrôle dont le certificat de matière doit rendre compte :

  • Identification et désignation du fournisseur, du fabricant
  • Description de la commande, des données quantitatives ou dimensionnelles du matériau (dimension et épaisseur)
  • L’état de livraison de la matière
  • La composition chimique de la matière, son numéro de coulée ou de tête
  • Les essais réalisés sur la matière et le nom de l’organisme de test
  • Les valeurs mini et maxi de la norme concernant cette matière
  • Le nom, la fonction et la signature des personnes responsables
  • La date d’établissement du document

 Exemple certificat matière

ARTIS est une entreprise spécialisée dans l’organisation, la fabrication, l’assemblage et la maintenance d’ensembles de tuyauterie industrielle et de canalisations enterrées pour le transport de fluides.

Nos matières utilisées sont conformes à la législation et certifiées. Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous.