Différences entre chaudronnerie et tuyauterie industrielle : ce qu’il faut retenir

chaudronnerie et la tuyauterie industrielle

La chaudronnerie industrielle et la tuyauterie industrielle sont deux branches complémentaires du secteur de l’installation de structures métalliques et de tuyauteries industrielles.

Il est vrai que les métiers de chaudronnier et de tuyauteur possèdent un bon nombre de points en commun. D’abord parce que, comme tous les métiers dans l’industrie, ils nécessitent une très bonne connaissance technique et un respect scrupuleux de normes de sécurité.

La différence de ces deux activités s’exprime dans le type d’ouvrages réalisés et le savoir faire. Si la chaudronnerie est utile pour fabriquer des pièces de métal la plupart du temps, la tuyauterie industrielle se réfère à l’installation de réseaux de tuyauterie.

Zoom sur ces deux activités différentes mais souvent complémentaires. On les retrouve d’ailleurs en collaboration sur des projets de tuyauterie industrielle.

La chaudronnerie : le travail du métal en feuille

En quoi consiste l’activité de chaudronnerie ?

Le chaudronnier travaille la plupart du temps en atelier. Au quotidien, il trace, découpe, forme et assemble tous types de métaux à partir de schémas plans ou de tracés.

Avec lui, le métal (acier carbone, acier inox, cuivre, aluminium, nickel, titane…) se transforme en tôles (feuilles, plaques) ou barres (profilés, tubes).

Les pièces qui  peuvent être fabriquées en chaudronnerie arborent toutes formes ou tailles possibles. Elles prennent la forme de tubes, de tôles, de barres, de structures ou de pièces. Chaque ouvrage commence par une lecture de plan, puis vient le tracé, la découpe et enfin la mise en forme avant la fabrication.

Le métier de la chaudronnerie s’appuie sur l’utilisation de techniques et procédés précis :

  • soudage
  • emboutissage
  • rivetage
  • collage
  • pliage
  • cintrage

Certains professionnels de la profession de chaudronnerie sont également en mesure de créer à partir de matières plastiques et composites. En effet, de nombreuses spécialisations existent dans le métier.

Aujourd’hui, le métier de chaudronnerie suppose la connaissance de l’informatique car la plupart des réalisations se font assister d’une commande numérique (vision 3D).

chaudronnerie et la tuyauterie industrielle

Exemples de réalisations en chaudronnerie

La chaudronnerie s’illustre en deux catégories :

  • Des travaux de petite ou moyenne chaudronnerie clé en mains : appareils électroménagers, ventilation, chauffage, cuves, chaudières, carrosseries automobiles, avions, wagons…
  • De la grosse chaudronnerie : réservoirs de stockages des industriels, conduites et appareils des centrales hydrauliques et montée de ces appareils après fabrication sur les chantiers

Et dans quels secteurs a-t-on besoin d’ensembles chaudronnés ? Pratiquement tous !

Dans l’aéronautique, la chaudronnerie participe à la création des structures d’avions. Dans la construction navale, on conçoit des coques de bateau. Le chaudronnier intervient aussi sur des ouvrages d’art par exemple dans la création de viaducs. Dans l’industrie chimique, le chaudronnier crée des équipements (cuves, citernes) essentiels pour le respect des protocoles de fabrication. Enfin, dans l’agroalimentaire il peut concevoir des cuves en inox.

chaudronnerie et la tuyauterie industrielle

 

La tuyauterie industrielle : une activité essentiellement liée aux fluides

En quoi consiste la tuyauterie industrielle ?

Dans le domaine de la tuyauterie industrielle, les acteurs réalisent le plus souvent des prestations de services.

On peut qualifier le tuyauteur industriel d’être un installateur plutôt qu’un fabricant. Contrairement au chaudronnier dont le dessein est principalement la fabrication de pièces.

Le domaine de compétences du tuyauteur industriel est propre aux réseaux et ensembles de tuyauteries qui contiennent des fluides liquides, gazeux, corrosifs ou explosifs à des températures ou pressions données.

Au quotidien, le tuyauteur industriel étudie les plans de construction des réseaux de tuyauterie (plans isométriques / orthogonaux, relevés géométriques) et leur dossier de maintenance.

Il doit savoir s’adapter :

  • aux contraintes de conduite
  • aux risques de sécurité
  • aux risques de corrosion
  • aux montées de température des fluides

Il se charge donc de contrôler les matériaux utilisés selon les contraintes imposées, ainsi que les soudures et les assemblages.

Ses missions de maintenance peuvent être les suivantes : démontage, remplacement de portions de tuyauterie, préparation de pièces, remplacement de joints, assemblage par pointage et enfin il contrôle l’étanchéité de sa réalisation.

Le travail de tuyauterie industrielle en atelier consiste à débiter les tubes métalliques ou plastiques puis les assembler à l’aide de coudes ou de la robinetterie.

Sur un chantier, le tuyauteur industriel réalise le montage des tronçons de tuyauteries préalablement fabriquées en atelier. C’est aussi dans ce cadre qu’il peut effectuer des travaux de maintenance en vérifiant, réparant ou modifiant des réseaux de tuyauteries déjà existants.

Les matériaux de prédilection sont variés pour mettre au point des réseaux de tuyauterie en atelier ou en chantier : acier carbone, aluminium, cuivre ou encore des matières plastiques.

chaudronnerie et la tuyauterie industrielle

 

Exemples de réalisations de tuyauterie industrielle

On retrouve des ouvrages de tuyauterie industrielle dans toutes les parties de l’industrie et sur des grands sites industriels.

On peut avoir besoin de la tuyauterie industrielle dans ces secteurs :

  • Le nucléaire : mise en place de réseaux de refroidissement par exemple
  • L’agroalimentaire : bac de rétention, cuves de stockages de produits, réseau d’air stériles, stockage de CO2 alimentaire…
  • La production d’énergie : pipelines, infrastructures d’extraction ou réseaux de tuyauterie pour raffinerie
  • L’agriculture : transfert de produits alimentaires (lait, crèmes), travaux d’irrigation, procédés vinicoles (cuveries de vin)

➡️ Pour en savoir plus sur le monde de la tuyauterie industrielle

 

Conclusion

Alors, avez-vous pu prendre la mesure des subtilités de ces deux activités ? On récapitule ensemble :

  • La chaudronnerie consiste en la création de pièces destinées à l’industrie et notamment dans le secteur de la tuyauterie industrielle. La tuyauterie industrielle sert à assembler et monter des pièces destinées à l’acheminement de fluides.
  • La tuyauterie industrielle comme la chaudronnerie sont des activités aux débouchés multiples : métallurgie de l’industrie agro-alimentaire, pétrochimie, nucléaire ou encore aéronautique.
  • La tuyauterie industrielle et la chaudronnerie nécessitent une connaissance fine des métaux et un respect des normes en vigueur dans le traitement et l’utilisation de ce ces métaux.
  • La raison pour laquelle les deux activités de tuyauterie industrielle et chaudronnerie sont souvent confondues, c’est qu’elles sont parfois exercées ensemble. Il existe des complémentarités sur des projets. Par exemple le chaudronnier va créer une cuve pour le stockage d’un produit. Le tuyauteur industriel, lui, va mettre au point le système de tuyauterie pour le transport du produit jusqu’à la cuve de stockage et venir l’installer sur le site. Voir schéma ci-dessous :

chaudronnerie et la tuyauterie industrielle

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter.