Installations en tuyauterie industrielle : comment les contrôler ?

installation tuyauterie industrielle

Les installations en tuyauterie industrielle demandent de la maintenance industrielle pour un fonctionnement optimal.

Comment est réalisé le contrôle des installations en tuyauteries industrielles ? Voici un exemple de fiche d’inspection.

Installation en tuyauterie industrielle : de quoi parle-t-on ?

Définition installation de tuyauterie industrielle

Dans le monde de la tuyauterie industrielle, une installation désigne tout le système de tuyauterie qui permet de faire circuler un fluide. Les fluides sont parfois liquides, gazeux ou vaporeux.

L’installation en tuyauterie est donc adaptée en fonction du fluide et de son niveau de pression.

Les installations sont composées d’éléments variés : des réseaux de tuyauterie, des tubes de canalisation, des joints, des flexibles, des robinets, des vannes…

Les entreprises qui installent ce type de procédés industriels peuvent être spécialisées dans l’installation de canalisations pour conduire un type de fluide précis (exemple : les conduites hydrauliques).

Elles peuvent réaliser l’ensemble de l’installation (de la fabrication à sa dépose) ou intervenir sur une mission ponctuelle : sur la maintenance par exemple.

Il est donc important de bien choisir son entreprise spécialisée en tuyauterie industrielle selon son besoin.

 

Le nécessaire besoin de garantir la qualité des tuyauteries

Dans une entreprise, l’arrêt ou le dysfonctionnement d’une installation en tuyauterie industrielle peut être dangereux.

Soit pour des questions de santé ou de sécurité pour les salariés de l’entreprise.

Mais cela peut aussi constituer un problème économique : chaque minute d’arrêt de la chaîne de production est une minute perdue.

C’est pourquoi une stratégie de maintenance industrielle doit être conduite.

Son objectif est de baliser les opérations de maintenance dans le temps. Lors de la réalisation d’opérations de maintenance qui visent à contrôler les installations et prévenir les pannes, les opérateurs s’appuient sur des normes et des documents de travail.

En cas de problèmes, ils peuvent ainsi informer les inspecteurs chargés de réaliser des contrôles des tuyauteries.

Les documents de travail qui permettent de contrôler les installations en tuyauterie industrielle peuvent être :

un document qui résume la situation initiale d’une installation (ses caractéristiques de construction, son plan…)
les dossiers de suivi dans le temps de l’installation : un plan d’inspection, un programme d’inspection

💡À lire aussi : Comment améliorer son processus de maintenance en tuyauterie industrielle ?

installation tuyauterie industrielle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment inspecter et contrôler les installation de tuyauterie industrielle : exemple de fiche d’inspection

Lorsqu’un établissement doit procéder à un contrôle des installations de tuyauterie industrielle, l’inspecteur d’un bureau d’étude ou d’une entreprise externe réalise une fiche d’inspection. En voici un exemple.

 

Informations d’identification

Dans cette partie, la personne qui contrôle met en avant toutes les informations qui permettent d’identifier l’installation en question.

Il peut s’agir :

  • du repère de tuyauterie
  • du type de tuyauterie concerné (peinture, calorifuge, frigorifuge…)
  • du statut réglementaire de l’installation

Inspection générale externe de la tuyauterie

Dans cette partie, il s’agit de repérer les anomalies visuelles que l’on peut constater sur l’extérieur de l’installation. Le contrôleur passera ainsi en revue des questions de ce type :

  • Quel est l’aspect et l’état de la tuyauterie ? Comment est la peinture ? Peut-on apercevoir des déformations ? Le revêtement est-il toujours étanche ? Y a-t-il des vibrations visibles ou en déplacements dans la tuyauterie ? …

Il faudra ainsi vérifier l’ensemble de l’installation : ses parties droites, ses parties enterrées accidentellement ou recouvertes et cela même si la zone est inondée par exemple.

Inspection des éléments de supportage et d’accessoires

Il s’agit ici de faire l’inspection des éléments de supportage ou des accessoires qui sont installés sur la tuyauterie.

Pour ce faire, il faut ainsi passer en revue :

  • l’état général de tous les supports : les patins de glissement, les supports à ressorts, les supports tubes…

Et pour chacun de ces supports, contrôler l’aspect de la peinture, l’état de corrosion, la présence de fissure éventuelle, surveiller la distorsion ou les surcharges…

En ce qui concerne les accessoires, c’est la même démarche. L’inspecteur doit contrôler l’état général de tous les accessoires fixés sur l’installation. Ils peuvent être des goussets, des brides, des robinets, des vannes…

Vérification intérieure des tuyauteries et CDN réalisés

Enfin, la fiche d’inspection doit comporter une inspection de l’intérieur des tuyauteries. Cela est possible si des orifices rendent l’intérieur du tuyau visible.

Enfin, des contrôles non destructifs (CDN) sont réalisés pour détecter l’apparition de défaut interne dans la structure de l’installation.

Conclusions et recommandations

Dans une dernière partie, la fiche d’inspection met en avant des conclusions et des recommandations à partir des constats réalisés auparavant.

Les conclusions et recommandations peuvent autoriser une installation en tuyauterie industrielle à être mise en place à nouveau ou au contraire exiger sa remise en état.

 

installation tuyauterie industrielle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’équipe Artis reste à votre disposition si vous avez des questions ! N’hésitez pas à nous contacter.