21/6/2021

Le moteur gaz naturel, quels enjeux pour la mobilité ?

Les enjeux autour des questions écologiques imposent de réfléchir à la transformation des pratiques dans l’industrie et dans différents secteurs. Ainsi, le domaine du transport routier n’échappe pas à la règle. Il faut trouver des solutions plus écologiques pour assurer le transport de demain.

Le moteur gaz naturel s’impose comme un nouvel élément important pour la mobilité. En effet, le moteur GNV va permettre de diminuer la dépendance énergétique vis-à-vis du pétrole. De plus, il promet une réduction immédiate des gaz à effets de serre pour les véhicules.

Ainsi, le gaz naturel pour véhicules s’impose comme une énergie d’avenir sur court et moyen terme pour répondre aux enjeux climatiques. Avec l’ouverture de nouvelles stations de gaz naturel, les véhicules alimentés au GNV devraient continuer à augmenter en France. Quels sont leurs avantages et comment fonctionnent-ils ? On fait le point dans cet article.

Vous souhaitez plus d'information ?
Contactez-nous !

Qu’est-ce qu’un moteur gaz naturel ?

Moteur gaz naturel : une définition

Le moteur gaz naturel, parfois abrégé moteur GNV, est un moteur à combustion interne qui, pour fonctionner, a besoin du gaz naturel.

Le gaz naturel est un combustible fossile que l’on extrait de gisements souterrains ou sous-marins exploités grâce au forage. Le gaz naturel est principalement constitué de méthane (CH4). Contrairement au pétrole, le gaz naturel ne nécessite pas de réaliser des actions de raffinage complexes après extraction.

Le méthane a des vertus intéressantes pour remplacer l’essence ou le diesel, notamment en raison de son indice d’octane élevé. Ainsi, la combustion du GNV est plus efficiente que pour des carburants classiques. Le GNV peut prendre la forme de différents carburants : le gaz naturel comprimé ou GNC ou encore le gaz naturel liquéfié ou GNL.

Au niveau du fonctionnement, le moteur gaz naturel peut être installé dans un véhicule comme dans une voiture, un camion, un bus ou encore un navire. 

Bien souvent, les véhicules qui fonctionnent au gaz naturel sont équipés de deux réservoirs pour un seul moteur. On parle de Bi-Fuel : c'est-à-dire que le moteur est fabriqué pour recevoir de l’essence ou du gaz naturel. Cela permet de garantir une autonomie plus importante sur les véhicules (jusqu’à 1000 km) car s’il n’y a pas de station GNV à proximité, l’essence prend le relais.

Moteur gaz naturel : principe de fonctionnement

Si un moteur à combustion fonctionne avec du diesel ou au gaz naturel, cela se fait toujours en brûlant un mélange d’air et de carburant. 

Pour ce faire, le mélange d’air et de carburant s’allume lorsque la température et la pression ont atteint la bonne température dans la chambre de combustion du moteur. Dans le cas du moteur GNV, c’est le mélange d’air et de gaz naturel qui permet la combustion. En ce sens, les véhicules GNV sont proches des autres modèles dans leur système de motorisation.

Actuellement, les véhicules qui fonctionnent au gaz naturel démarrent d’abord impérativement sur essence et passent ensuite au gaz. Si la réserve de gaz est épuisée, le véhicule repasse également sur l’essence.

Dans la pratique, tous les moteurs des véhicules peuvent fonctionner au gaz naturel. Ainsi, il est possible de convertir un moteur thermique au gaz naturel. Le gaz naturel est stocké sous pression dans un réservoir dédié.

moteur gaz naturel

Pourquoi utiliser un véhicule avec un moteur gaz naturel ?

Le moteur gaz naturel, un atout pour l'environnement

Le gaz naturel est un vrai plus pour l’environnement car les véhicules équipés d’un moteur gaz naturel sont moins polluants. Le domaine du transport de personnes et de marchandises pourrait ainsi voir son bilan énergétique amélioré.

En effet, par rapport au diesel ou à l’essence, les gaz d’échappements sont réduits au maximum avec le gaz naturel. Un véhicule alimenté au gaz naturel n’émet que très peu de particules. On remarque une réduction de jusqu’à 25% des émissions de CO2 en comparaison aux véhicules roulant à l’essence. Enfin, les véhicules GNC ne produisent pas de particule de suie.

La diminution globale des émissions de CO2 fait partie des défis majeurs pour réduire la part du secteur des transports dans la pollution globale.

Si on opte pour le biogaz pour alimenter le moteur gaz naturel, le bilan est même encore meilleur car complètement neutre en CO2. 

Enfin, les véhicules qui roulent à l’aide du gaz naturel sont beaucoup moins bruyants que les véhicules thermiques à essence ou au diesel. Ainsi, la combustion plus douce du gaz naturel diminue le bruit du moteur et la pollution sonore

💡À lire aussi : GNV bateau et industrie, quelles perspectives ?


Des économies significatives à prévoir grâce au gaz naturel !

À ce jour, les véhicules équipés d’un moteur gaz naturel sont plus accessibles que dans le passé. En effet, il existe des abattements fiscaux pour s’équiper avec ce type de véhicule. Certaines assurances peuvent aussi proposer des réductions avantageuses poussant à l’achat. 

Au niveau de l’approvisionnement à la pompe pour faire le plein de gaz naturel, là aussi le gaz naturel est plus économique que l’essence ou le diesel. Les frais de carburant peuvent être réduits jusqu’à un tiers.

Artis participe au déploiement des nouvelles solutions de mobilité depuis 2016. Nous avons à notre actif plus de 30 projets de charge rapide au GNV soit 80 distributeurs et nous avons participé à 6 projets de charge lente (soit 400 perches mises en place). Notre expertise nous permet d’intervenir sur un large panel de situations dans la construction de vos réseaux GNV.

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous


Retrouvez nos derniers articles sur la tuyauterie industrielle