11/11/2021

Qu’est-ce que le GNV (Gaz Naturel Véhicule) ?

Si le GNV (Gaz Naturel Véhicule) est encore peu utilisé en France, il se distingue des autres carburants grâce à ses nombreuses qualités.

Le GNV est en effet une véritable solution alternative pour assurer la transition énergétique. Ce gaz naturel peut être utilisé par un grand nombre de véhicules : des voitures, bus, poids-lourds et même des bateaux. 

Alors, qu’est-ce que le GNV et en quoi est-il un carburant si avantageux ? Nous verrons également les perspectives de cette filière en France.

Vous souhaitez plus d'information ?
Contactez-nous !

Qu’est-ce que le GNV (Gaz Naturel Véhicule) ?

Définition GNV (Gaz Naturel Véhicule)

Le GNV (Gaz Naturel Véhicule) est un gaz utilisé comme carburant. C’est le même gaz naturel que l’on trouve dans les réseaux de gaz pour se chauffer ou pour la cuisine. Une fois comprimé ou liquéfié, le GNV permet donc de faire fonctionner des véhicules à moteur. 

En effet, le GNV peut prendre différentes formes :

  • En tant que Gaz Naturel Comprimé (GNC) : il est alors comprimé à 200 bars, à l’état gazeux et stocké dans le réservoir du véhicule. La pression est comparable à une bouteille de plongée. Le GNV équipe tous types de véhicules : légers jusqu’au poids-lourds
  • Ou bien comme Gaz Naturel Liquéfié (GNL) : dans ce cas, le gaz est maintenu à l’état liquide à -160°C et stocké dans des réservoirs cryogéniques. Ainsi, son volume est réduit de 600 fois par rapport à son état gazeux. Il est idéal pour les véhicules lourds (navires, barges, etc) et sur de longue distance 

Ces deux types de gaz ont des modes de stockage différents mais dans la pratique, une fois dans le moteur, ils ont la même forme gazeuse.

Si on s’intéresse à sa composition, le Gaz Naturel Véhicules est constitué à 97% de méthane (CH4) : c’est le plus simple des hydrocarbures.  

Le Gaz Naturel Véhicule est une alternative à l’essence et au diesel mais également au Gaz de Pétrole Liquéfié (GPL) ou à l’électrique.

On parle parfois de BioGNV : ce gaz est produit à partir d’énergies d’origine renouvelables. Il a les mêmes caractéristiques que le GNV, mais il est produit grâce à la méthanisation (à partir de déchets, de stations d’épuration ou de déjections d’élevage agricoles par exemple). 

Contrairement au GNV qui demande une méthode d’extraction du combustible à l’étranger, le BioGNV peut être produit localement, partout sur le territoire. En ce sens, c’est un carburant propre.

Quels sont les véhicules qui peuvent rouler au GNV ?

On compte aujourd’hui plus de 21 500 véhicules fonctionnant au gaz naturel en France et pas loin de 26 millions au niveau mondial.

Le Gaz Naturel Véhicules (GNV) peut être utilisé sur un grand nombre de véhicules : autocars, camions, bennes à ordures, véhicules légers, bateaux ou encore des locomotives. On remarque que l’essor de ce type de véhicule en France est porté principalement via l’immatriculation de véhicules lourds.

Les constructeurs de véhicules étendent la gamme et la technologie actuelle permet de proposer des véhicules avec une large autonomie jusqu’à :

  • 800 km pour les véhicules lourds GNC
  • 1500 km pour les véhicules qui utilisent le GNL

La performance de ces véhicules est comparable aux véhicules essence ou diesel qui utilisent des carburants traditionnels.

Dans la pratique, si on prend le cas de la voiture au gaz naturel, c’est avant tout un véhicule essence standard qui a été modifié. La voiture embarque ainsi plusieurs réservoirs : pour le GNV et pour un carburant classique type diesel ou essence. On parle alors de véhicules bicarburation ou de véhicules bicarburés. Ainsi, l’autonomie du gaz naturel vient s’ajouter à celle liée à l’autonomie du réservoir essence.

Les avantages du GNV

Les avantages économiques 

Il existe de nombreux avantages économiques en faveur de l’utilisation du Gaz Naturel Véhicule à la place d’un carburant classique. 

Le premier et celui qui est le plus simple à constater : faire le plein de GNV coûte moins cher à la pompe que faire le plein de diesel ou d’essence. D’ailleurs, la forme gazeuse du GNV réduit considérablement la probabilité d’un vol de carburant.

Ensuite, on constate que la durée de vie d’un moteur de voiture qui roule au GNV est plus importante.

De même, la maintenance du véhicule est plus souple par rapport à un véhicule diesel ou essence. Par exemple, il n’a pas de filtre à particules à changer sur un véhicule GNV et cela s’explique parce que l’on ne constate pas de résidus carbonés avec le GNV. 

Les avantages environnementaux

Le GNV est un carburant qui se distingue lorsque l’on met en perspective ses émissions par rapport au diesel. En effet, on peut noter :

  • Jusqu’à -20% d’émissions de gaz à effets de serre GES avec du GNV classique, on constate jusqu’à -80% de ces émissions lorsque l’on utilise le BioGNV, le carburant renouvelable obtenu obtenu à partir de la décomposition de déchets organiques
  • Jusqu’à -93% d’émissions de particules fines en moins 
  • Et enfin, le GNV permet de réduire de moitié la pollution sonore grâce à des véhicules très silencieux

À ce titre, le GNV constitue un carburant alternatif sérieux pour agir contre le réchauffement climatique et pour améliorer la qualité de l’air.

De plus, le gaz naturel permet de faire fonctionner tous types de véhicules : des véhicules personnels mais aussi des transports en commun, jusqu’aux bateaux. Cela constitue une solution de mobilité durable pour la conduite en ville où les émissions sont contrôlées. 

avantages GNV

Les avantages techniques

Les véhicules utilisant le Gaz Naturel Véhicule ont également des qualités techniques intéressantes pour les conducteurs. En premier lieu : la conduite de ce type de véhicule est plus souple et silencieuse. De même, on remarque l’absence de vibrations à l’intérieur du véhicule, même lorsque le véhicule atteint une vitesse élevée.

Deuxièmement, les véhicules légers se distinguent par leur grande autonomie grâce au système de bi-carburation. Ainsi, l’essence ou le diesel prend le relais lorsque le réservoir GNV est vide. 

Enfin, le plein d’un véhicule GNV se fait aussi rapidement que pour les carburants classiques. C’est un bel avantage par rapport au temps de recharge des véhicules électriques.

Les enjeux autour du développement du Gaz Naturel Véhicules (GNV)

Quels sont les inconvénients du GNV et les freins à son développement ?

À ce jour en France, le taux de pénétration des véhicules roulant au GNV à l’achat est encore minime par rapport à d’autres types de véhicules. Mais le GNV séduit de plus en plus, notamment chez les professionnels pour des véhicules utilitaires, pour le transport routier ou par des collectivités. Mais encore faut-il pouvoir s’approvisionner en GNV facilement.

En effet, le principal problème qui peut freiner à l’achat de véhicules reste le manque d’infrastructures pour que les automobilistes puissent faire le plein facilement. 

À noter : en France, en 2021, on compte plus de 223 stations GNV dans lesquelles il est possible de recharger son véhicule.

Mais cet inconvénient tend à se résorber car un grand nombre de projets de stations services fleurissent en France afin d’équiper l’ensemble du territoire. Artis y contribue notamment en tant qu’entreprise de tuyauterie industrielle. Nous accompagnons les collectivités dans la construction de réseaux de transport GNC pour les stations de GNV.

station GNV

Illustration station GNV (CNG en anglais) à proximité

Répondre aux enjeux environnementaux avec le GNV : de nouvelles perspectives

En France, depuis 2019, la loi d’orientation des mobilités (LOM) a pour but de transformer en profondeur la politique de mobilité. Objectif premier : rendre les transports du quotidien plus faciles d’accès, moins coûteux et surtout plus propres.

À ce titre, l’objectif de neutralité carbone pour 2050 est inscrit dans la loi, conformément au Plan climat. La France doit suivre la trajectoire de -37,5 % d’émissions de CO2 d’ici à 2030. Cela passe notamment par l’interdiction de la vente de voitures utilisant des énergies fossiles carbonées.

Dès 2022 à Paris, tous les véhicules classés Crit’air 3 (certificat de qualité de l’air) seront interdits à la circulation. Pour les véhicules diesel, c’est à l’horizon 2024. 

Alors pour se convertir à des véhicules moins polluants, le GNV est une bonne solution. Selon l’Association du Gaz Naturel Véhicule, en comparant un fourgon électrique et un fourgon GNV, on remarque deux grands avantages pour le GNV :

  • Le prix : on devra débourser 35 000€ pour un modèle GNV contre 53 000€ pour un modèle électrique
  • L’autonomie : 350 kilomètres en moyenne avec le GNV contre 150 km avec l’électrique

C’est ici donc que le GNV a de belles cartes à jouer ! C’est une vraie alternative plus propre pour la mobilité, ce qui devrait donner un vrai coup de pouce à la filière GNV. 

💡À lire aussi : Quel est le rôle du gaz naturel dans la nouvelle mobilité ?

Vous souhaitez effectuer votre transition vers le GNC ou le GNL-C ? Contactez-nous !

Retrouvez nos derniers articles sur la tuyauterie industrielle